Le 7 juillet 2017, Markus Müller a pris part à l’émission d’information « Tagesschau » de la SRF. Il est à la recherche d’un nouvel emploi et a choisi OTP pour l’aider dans sa réorientation professionnelle. Notre coach, Tessa Richter, dans le cadre d’un programme d’outplacement, l’a accompagné dans ce processus et nous lui avons posé quelques questions. Nous nous sommes également entretenu avec Markus Müller car nous voulions savoir ce que l’outplacement lui avait concrètement apporté. Et pour lui, il y a une fin heureuse.

Chère Tessa, le portrait de Markus Müller à la télévision suisse lui a conféré une certaine notoriété au meilleur moment. Comment est-ce arrivé?
La SRF avait prévu de réaliser un reportage sur le thème de la « réorientation professionnelle pour les plus de 50 ans » et a demandé a OTP si nous avions un participant disposé à participer à l’émission J’ai immédiatement pensé à Markus Müller car il était réellement dans cette phase de réorientation qui est particulièrement passionnante.

Markus Müller était chef de projet IT et souhaite se réorienter professionnellement et devenir manager dans le domaine de la culture. Soutenez-vous ces souhaits dans le cadre de l’outplacement?
Absolument ! Surtout quand ils ont une vraie chance d’aboutir ! M. Müller possède plusieurs formations dans le secteur culturel (en tant que chanteur et responsable de la culture), de nombreuses années d’expérience en tant que producteur de comédies musicales et ses propres prestations d’artiste dans des lieux renommés. Quand je vois que le souhait d’un client s’appuie sur une base solide, je le soutiens toujours. Cela se ressent et se reconnaît assez vite. Quand le souhait du client n’est pas clair, je l’accompagne dans son processus de décision jusqu’à ce qu’il devienne évident et que nous ayons défini ensemble la voie à suivre. 

Quels sont les principaux obstacles à surmonter pour changer de carrière? Les employeurs s’ y intéressent-ils vraiment?
Pour moi, le plus grand obstacle réside dans le fait que les employeurs ont souvent une vision trop restrictive : ils recherchent des collaborateurs dont l’expérience profesionnelle correspond parfaitement à leur besoin, dans le même secteur d’activité et au bénéficie d’une formation certificante. Pour réussir et devenir attractif, il faut établir un contact personnel avec le nouveau secteur d’activité et se démarquer. Pour augmenter ses chances de réussir, on peut également établir un lien avec le nouveau marché du travail par le biais d’une formation continue ou d’emplois antérieurs. Il faut toujours jeter un pont vers le futur employeur afin qu’il soit facile pour lui ou elle de me contacter, de voir comment je vais m’intégrer dans l’entreprise/le projet et en quoi je peux y contribuer.

De tels domaines de recherche alternatifs peuvent être une opportunité, en particulier pour les chercheurs d’emploi de plus de 50 ans. Où voyez-vous les avantages?
Les participants de plus de 50 ans ont de grands avantages: ils ont de l’expérience dans de nombreux domaines différents, ils ont mis en réseau leurs compétences et ont appris à ne pas abandonner trop vite. Ils ont déjà réalisé beaucoup de choses avec succès. Et, si on le leur rappelle, ils savent à nouveau ce qu’ils veulent et de quoi ils sont capables.
Grâce à leurs connaissances et à leur expérience, ils ont une certaine sagesse et une certaine sérénité que les jeunes ne peuvent généralement pas avoir. Ils apportent une dynamique de sécurité et de confiance dans une équipe, ainsi qu’une perspective à long terme. Ils ont vu beaucoup d’allées et venues et savent ce qui peut durer.

Comment réussissez-vous à soutenir vos candidates ayant un désir de réorientation professionnelle?
En analysant d’abord leurs succès et leur potentiel, puis en leur donnant l’opportunité de me parler d’autres souhaits et options. Souvent, les projets sont en jachère et le moment est venu de les réaliser. Dans l’intervalle, ils ont accumulé l’expérience nécessaire, ont la bonne motivation, la bonne attitude et la confiance en eux. Lorsque le moment est venu, de nombreuses portes s’ouvrent plus facilement.

Mais revenons à Markus Müller: que lui a apporté l’émission Tagesschau? Y a-t-il une fin heureuse?
Oui, il y a une fin heureuse. Grâce à notre coaching, M. Müller a pu franchir, selon ses propres dires, l’étape la plus importante qui était de retrouver la confiance en soi. La premier succès a été de le faire évoluer de responsable informatique à producteur de musique. Puisqu’il travaillait en tant que responsable informatique et que cette activité était son activité rémunératrice, il se voyait comme un responsable informatique ayant une occupation accessoire de musicien.
Nous avons inversé la tendance au fil des mois ; il se présente aujourd’hui comme un manager dans le domaine de la culture ayant un important savoir-faire informatique. Cela rend son profil attrayant dans le monde culturel. En tant que manager culturel accompli et musicien professionnel, il projette une image différente et rencontre d’autres options.
Suite à sa participation à l’émission diffusée par la SRF, il a été approché à plusieurs reprises par diverses compagnies et artistes de renom. Il a reçu une offre d’emploi de 40 % en tant que producteur et est en négociation avec plusiueurs employeurs pour les 60 % restants.

Il a en effet fait et réussi le saut dans une toute nouvelle vie professionnelle!

Nous voulions également donner la parole à Markus Müller afin de savoir comment, à plus de 50 ans, il a vécu la perte de son emploi, et comment ceci est devenu une grande opportunité pour lui : 

Markus Müller, comment avez-vous vécu la situation?
Perdre son emploi de longue date à l’âge de 50 ans est un défi et ceci même quand on est au bénéfice de bonnes formations. Bien que j’ai dans un premier temps hésité à accepter un soutien externe sous forme de coaching individuel en transition de carrière, il s’est avéré qu’échanger avec une personne neutre m’ a été très utile. Dans les moments où j’avais le sentiment que tout était possible, mais que rien ne se passait, ma coach Tessa Richter m’ a encourgé dans mon développement personnel et m’ a remis sur la bonne voie pour que je ne me perde pas.

Qu’est-ce qui vous a convaincu de participer à l’émission Tagesschau?
En tant que manager culturel et chanteur, je suis habitué à me retrouver devant un grand public et participer à l’émission me semblait être une opportunité afin de présenter ma situation dans l’espoir que quelqu’un me contacte…

Qu’est-ce que le programme d’outplacement avec OTP vous a apporté?
L’outplacement m’ a fortifié et m’ a montré qui je suis, ce que je veux et surtout ce que je peux faire et offrir. Je me suis rendu compte que je n’ai pas à supplier afin d’obtenir un nouvel emploi, mais que je peux enrichir les employeurs potentiels. J’affirme ceci de manière objective, sans arrogance. 

Pour les interviews

Thomas Diener et Tessa Richter

OTP

Download

War diese Seite hilfreich?
[Total: 0 Durchschnitt: 0]